French OldSchool MTG Community

Deuxième Interview : Phigue ! no comments

Aprés un premier succés (si si on peut le dire… on a fait péter les stats du blog) avec Guillaume, on continue avec Phigue !

 

Q1 : Présente toi : comment t’appelles tu, ton âge, d’où es-tu originaire et où vis tu actuellement ?

Bonjour, Je m’appelle Philippe (on va dire Phigue0 pour le pseudo que j’utilise depuis longtemps), 36 ans, originaire du sud de la France (une ville de moyenne importance mais proche de Montpellier qui comme toute ville universitaire qui se respecte, drainait beaucoup de joueurs de Magic, clin d’oeil à ceux qui ont connu la boutique Excalibur aux débuts de Mtg).

Q2 : Quand as tu commencé à jouer à Magic The Gathering ?

Début au printemps 1995 et la sortie de Magic en français (connu sous le nom de fbb de nos jours)

Q3 : Décris la “communauté” dans laquelle tu jouais, ainsi que les tournois. Etiez-vous nombreux ? l’ambiance était-elle compétitive ? l’étais-tu ?

Débuts hyper-casual avec règles non assimilées (je me rappelle qu’on payait le coût de lancement des créatures à chaque tour!) puis ambiance détendue et casual au lycée. Quelques tournois en standard dans les années 2000 aux périodes où le méta n’était pas dégénéré. Pour ma part, toujours un esprit casual et des decks « fait maison » (deck rats/kikki-jikki par ex), aucune perf’ notable hormis une qualif’ inespérée pour les France (où je n’irais pas parce que j’ai rien à faire là)

Q4 : Tu jouais à quel(s) format(s) ? As tu eu des “pauses” magic ?

pause 1: rentrée 95 au lycée: une connaissance joue à Mtg, je dis que j’ai des cartes et il me rachète toutes mes cartes de valeur. Evidemment c’est en les voyant jouer que je deviens accroc à Gigic; je pars de qq dizaines de communes et d’uncos, rien de plus.

 

pause 2: vers 1998: combinaison de « pas mal de potes arrêtent parce que les études supérieures c’est du sérieux » + sortie d’épopée d’urza et un power level/ méta que je n’apprécie pas: tolarian academy, sneak attak, gaea’s cradle, les decks bloomdrain. La sortie des « premium » finira de me convaincre de mon désamour vis à vis de Magic, en tout cas ce qu’il est devenu. C’est d’ailleurs à ce moment là que je tombe sur une annonce du magazine Lotus Noir fin 98/ début 99 qui propose en vente par correspondance des lots de 15 communes alpha-beta ou 15 arabian pour 100 F. Habitant en province, un peu isolé des grands revendeurs, sans internet, c’est une belle occasion pour moi d’acquérir certaines de ces cartes qui me font rêver, je fonce!

 

pause 3: avant de monter à Paris vers 2006/2007: je vends quasiment toutes mes alpha, qq legends (haaa les tabernacles à 35 euros…), arabian mais je garde mes beta car j’ai l’idée de tout vendre sauf un set beta nm que j’essaie de monter.

 

Q5 : Quand as-tu commencé à jouer au format Old-School ?

J’ai monté mon tout premier deck oldschool ABU « swedish rules » fin 2013. C’était alors de l’esthétisme pur puisqu’il n’y avait pas encore de communauté française et n’étant pas équipé de skype, je crois que ce deck n’a jamais vraiment été joué. Les premiers échanges d’idées se sont fait sur des topics olschool sur les sites internet Magictrade puis Solomoxen. Donc si on résume les débuts deckbuilding: 2013 ; début en jouant les decks: 2015?

 

Q6 : Comment l’as tu découvert ?

Comme beaucoup d’européens, c’est le blog de Magnus de Laval oldschool-blogspot.com qui m’a fait découvrir, au final, le format dont j’avais toujours rêvé. Beaucoup de pages étaient inaccessibles car seulement en suédois mais très vite, tout était disponible en anglais: les articles étaient nombreux, bien illustrés, faits par des passionnés, un vrai bonheur.

 

Q7 : Avec quel deck prends-tu le plus de plaisir ?

J’ai longtemps joué un ww white que j’ai essayé d’amener « next level » en splashant bleu (cf pic 1) :

c’est avec plaisir d’ailleurs que j’ai pu voir les bons résultats de decks s’approchant de mon idée de départ , par ex ceux pilotés par Alban Lauter ou Andreas Cermak.

Sinon en ce moment je suis sur un deck basé sur Nether shadow et plein de mini-tricks en WBR :

 

Q8 : As-tu investi récemment dans les cartes ou bien as-tu conservé tes cartes au fil des années ? ou bien les deux ?

J’avais gardé en général pas mal de cartes, au minimum 1 ex de chaque carte jouable en oldschool mais j’ai également beaucoup investi ces dernières années, et revendu tout ce qui n’était pas oldschool. Devant l’impossibilité de me payer des spoils / P9 / duals AB au début, j’ai décidé de miser sur des cartes sous-exploitées quand l’oldschool en était à ses débuts. Je griffonais depuis des lustres des dizaines de listes de deck oldschool sur des carnets (que j’ai conservés, cf pic 3): je pense que j’avais donc un temps d’avance ou un edge sur des cartes qui revenaient fréquemment et que j’ai pu trouver à petit prix, par ex: underworld dreams, winds of change, avoid fate, spirit link, gloom, serendib efreet, city in a bottle, sindbad,psionic blast…


Phigue’s bible

Q9 : Que penses-tu de l’avenir du marché Magic ? D’après toi les prix vont-ils monter, ou bien ca sera fini dans quelques années ?

J’ai tendance à penser que sauf crash économique mondial, le pic des prix sera atteint à l’âge de la retraite des joueurs-cibles actuels (30/40 ans aujourd’hui) qui ont découvert Magic à l’adolescence. Pas sûr que ça passe par transition générationnelle (je peux me tromper). Dis autrement: hausse continue des prix pour les 10/15/20 prochaines années. L’attachement profond et irréductible de ces joueurs au forma oldschool + le tirage limité des cartes+ les spéculateurs qui misent désormais dessus= pas de raison de baisse immédiate des prix

 

Q10 : Te rappelles-tu du meilleur “deal” que tu ai fait ?

aucun deal idéal pour 2 raisons:

  • un deal « trop beau pour être vrai » cache souvent quelque chose de louche. Je me suis laissé tenté un jour par une image d’un lot contenant un timewalk unlimited qui s’est avéré être un faux; depuis je me méfie de toute offre qui serait inférieure de 30%-50% au prix du marché, sauf pour des petites cartes.
  • l’idéal serait de récupérer les cartes pour une bouchée de pain? mais j’ai jamais pu encadrer les revendeurs qui « enflaient » les jeunes ou des types qui revendaient leurs cartes sans aucune connaissance des prix actuels, étant souvent à la limite d’intervenir pour faire capoter ces « deals frauduleux ». Mais je n’ai aucun scrupule à acheter à bas prix à des boutiques: vendeurs pro, c’est leur taf’ de se mettre à jour niveau prix et stocks.

Le deal idéal c’est celui lors duquel tu récupères quelque chose qui te manquait et que tu vois aussi que ton partenaire de deal est heureux: à ce compte là, je me rappelle d’un tournoi où je récupère des swords et des serra A/B+ cities arabian, je lâche des gauntlet of might beta et des misprint arabian: 30 minutes de deal, des belles cartes, tout le monde repart content

 

Q11 : Participes-tu ou souhaites-tu participer à des tournois étrangers ?

Pas dispo dans l’immédiat mais dans l’absolu c’est une chouette idée: partir dans les fjords en Norvège ou à Honolulu pour jouer oldschool, ça fait rêver non? Surtout si possibilité de coupler avec 1 ou 2 jours supplémentaires pour visiter (parce que s’enfiler 30 h de Mtg dans une cave, même avec tout l’amour que je voue au oldschool…)

 

Q12 : Dis nous 2 choses que tu apprécies et 2 choses que tu n’apprécies pas dans le format Old-School. Cela peut-être à propos des règles, de la community, des tournois…

J’apprécie particulièrement:

  • l’esthétisme et l’atmosphère qui ressortent des vieilles cartes, c’est la raison numéro une pour laquelle je joue oldschool.
  • l’ambiance cool que je peux trouver dans les quelques tournois oldschool auxquels j’ai pu participer

Si je devais mettre 2 bémols:

  • je suis un joueur casual, donc pas fan des tournois affichant un gros prix d’entrée même s’ils présentent des lots sympas: je trouve que ça nuit à l’esprit du format et à la diversité des decks qui seront joués.
  • en tournoi toujours, je trouve que 50 minutes par ronde c’est insuffisant, 55 minutes ou 1 heure par ronde serait top, ça permet de jouer de gros deck control ou de papoter tranquillement avec ton adversaire sans regarder la clock tout en sidant ses cartes.

 

Q13 : Quel est ton avis sur les règles françaises actuelles ?

Les French rules je les trouve bien, même si je trouve qu’on a un peu « le cul entre 2 chaises » (entre le format suédois et notre propre B/R): on pourrait peut-être se montrer plus avant-gardiste sur les restrict/unrestrict/éditions autorisées. Mais pour cela, il faut être une communauté assez grande et organiser des tournois régulièrement pour en tirer des enseignements, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

Après je vais pas faire la fine bouche, je viens de tomber sur une decklist (EC rules?) d’un mooblack splash bleu qui avait écrasé son tournoi local: en dehors du power, 4 sinkhole, 4 strip mine, 4 hymn to tourach, 4 hypnotic specter… c’est sûr c’est fort mais j’imagine que les adversaires n’ont pas pris beaucoup de plaisir durant certaines parties; je croise les doigts pour ne pas me trouver dans un format où ce serait autorisé.

 

Q14 : A quel rythme doit-on mettre à jour les règles ?

Une rotation d’une fois par an ça me semble bien pour en tirer des enseignements.

 

Q15 : Par quel(s) moyen(s) communiques-tu avec la communauté française ? Quel est ton moyen préféré de te maintenir à jour sur les derniers decks, les rapports de tournois… ?

Je communique par Facebook majoritairement, je lis quelques blogs que je trouve sympa également. Si je devais en citer un ou deux: le blog de Gordon sur des focus de cartes est très sympa, j’aime aussi le ton décalé d’underground Mtg. En France, Myrdhyn Wizzard et David Desjardins ont écrit des articles plaisants.

 

Q17 : Quelle est ta carte emblématique (ça peut être l’illustration, le power level, affectif/acquisition…) dont tu ne te sépareras jamais?

J’hésite entre:

 

  • mon black beta played qui est ma première grosse pièce de Magic achetée en 96/97 (pic 4)

  • un nevinyrral’s disk alpha signé par Larry Niven, l’inspirateur du disque (anagramme de son nom) pour Richard Garfield (pic 5)

 

Q18 : Quelle carte voudrais-tu voir restreinte/bannie/erratée alors qu’elle ne l’est pas actuellement? Et laquelle voudrais-tu sans restriction ?

J’aime beaucoup le « gentlemen agreement » où l’on retire Mind Twist et Library of Alexandria. Je n’aime pas trop les cartes broken/gâcheuses de plaisir qui retournent une game à elles seules.

Sinon, je voudrais bien voir ce que donnerait le méta si on restrict mishra’s factory pendant un an dans les swedish rules/frecnh rules, ou bien une autorisation de Fallen Empires avec Hymn to tourach restricted. Je ne pense pas que les joueurs soient prêts à des propositions plus innovantes comme par exemple une restriction/autorisation de cartes à 2 exemplaires même si je pense que ça peut être un apport intéressant en terme d’équilibre du jeu.



game over ?

Q19 : Quelle carte est sous-jouée d’après toi actuellement ?

J’ai déjà évoqué Glasses of Urza, non? Chuuuut pas si fort, c’est un secret… Mais pour être honnête, les cartes underplayed, j’en avais fait ma spécialité mais il y a très peu de « découvertes » désormais à mesure que les joueurs sont de plus en plus nombreux et épluchent les listes. Mais à l’heure actuelle, tu as toujours un temps d’avance si tu regardes pas seulement les grosses rares: allez citons 1 carte par extension: ghazban ogre, argivian archaeologist, reincarnation, mind bomb

Q20 : Quels sont tes illustrateurs Old-School préférés ?

pouf pouf sans vraiment réfléchir je te dirais Quinton Hoover, Anson Maddocks, Bryon Wackwitz, Edward Beard Jr, Daniel Gelon

 

Q21 : Quelle est ta combo préférée ?

combo favorite: splasher bleu dans un deck blanc pour cibler un gloom adverse avec sleight of mind, ça compte?



Q22 : Quelle carte te manque t-il dans ta collection alors que tu t’es dit 100 fois : c’est un peu cher mais je la prendrais bien quand même pendant que son prix n’arrête pas de monter (comme les bitcoins) ?

Occasion manquée à 2 reprises de trouver un black lotus beta nm à prix correct, ce sont ces « ratages » qui m’ont fait arrêter la collec beta nm

Q23 : Que penses-tu des proxies ?

Je ne joue quasiment jamais de proxies et je n’aime pas trop ça (je préfère la carte écrite au feutre sur un basic land qu’une belle photocopie); par contre sur les reprints j’ai revu mon jugement: je suis passé d’ayatollah du pur oldschool à tolérant du moment que l’illustration est la même et la carte non foil.

Q24 : As-tu quelque chose à dire qui ne soit pas dans cette interview ? Carte blanche 🙂

Je dirais que tant que beaucoup de joueurs/boutiques ont pensé que le 93/94 ne serait qu’une mode qui ne durerait que peu de temps, c’était tout bon pour nous, mais désormais, uniquement d’un point de vue financier, les golden years pour récupérer les cartes sont derrière nous. Par contre, en ce qui concerne le gameplay/méta/rencontrer et échanger avec des joueurs, je pense qu’on est en plein dans une période bénie. Si 2018 continue sur les bases de la croissance du format en 2017, ça va devenir top!

 

Commentaires récents